Dis ? Pourquoi tu pêches ? (partie 2)

La suite des réflexions d’Anthony sur notre pratique favorite.

Notre passion ce conjugue souvent au singulier. Que ce soit par conviction, par obligation ou par dépit. Pourtant cette passion prend une toute autre saveur lorsque le partage est au rendez vous. Quoi de plus beau que  de vivre la prise  d’un beau poisson accompagné de ses potes, ou a l’inverse de voir le visage de ceux-ci illuminés face à un poisson d’exception ?

Et que dire des moments se déroulant autour de bons produits, toujours accompagné par cette bande de loustiques que sont les Epicuriens ? Ah … que de souvenirs et rien que des bons en plus ! Alors oui, je plaide coupable. Parfois la pêche devient une excuse, un prétexte pour vivre et partager des moments d’exception car le bonheur se trouve plus dans l’eau mais au bord.

 

 
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *