A deux…. Par Arnaud Colas

Une explication de la vision d’Arnaud, avec sa verve habituelle, sur une mode de pêche qui lui permet d’optimiser sa pratique à tous points de vue :

« Pourquoi ce titre ? Que veut dire ce titre ? Je vais vous présenter ma vision de la carpe à l’heure actuelle.

Je ne pêche plus qu’à deux !!! Mais à deux quoi bon dieu ??? A deux cannes bien sûr. Depuis quelque saison maintenant, fini les pêches à quatre cannes. Je ne pratique plus qu’à deux cannes partout et tout le temps (lac de barrage, rivière etc…). Pourquoi ce choix ?

Pour le gain de temps d’une part. Pour des sessions courte, je suis vite arrivé, vite reparti. Ca simplifie la vie pour une pêche entre deux journée de boulots.

Pour la discrétion surtout, moins de fil dans l’eau, moins de pression de pêche. Cela me permet aussi de pêcher des postes moins tape à l’ œil, que la plupart ne pêche pas car il ne présente pas la place de mettre leur rod pod quatre cannes pointé vers le ciel. La discrétion est de plus en plus importante, il n’y a plus d’eau vraiment sauvage.

Et surtout en ce temps de crise Macronnesque , où tout le monde a la corde au cou, cette façon de pêcher permet un gain d’argent au niveau des appâts d’une part. Dix kilos de billes pour deux cannes ne donnera pas le même résultat qu’avec quatre. Sa permet de bien poudrer comme on dit sur deux spot plutôt que sur quatre. Pouvoir aussi, et ça c’est pour les jeunes qui aiment et veulent du beau matos, se faire plaisir en achetant que deux ensembles, sa ruinera moins que quatre. Quand on voit partout, dans les magazines et sur les réseaux sociaux, certain avec du matos haut de gamme, ca fait saliver plus d’un jeune, qui à cause de son petit budget, ne peut assouvir son désir de matos dernier cri. En n’achetant que deux ensembles canne/moulin, ça lui évite des soucis avec son banquier, et ça c’est pour moi le plus important. Certain se mettent dans de beaux draps à dépenser toute leurs économies et se retrouvent sur la paille. La pêche n’est que plaisir et passion. Il ne faut pas que cela deviennent une drogue dure avec toute les dérives que sa implique, comme de ne pas pouvoir s’acheter le matos rêvé et de réaliser ce rêve à crédit.

Mais revenons à notre sujet principal maintenant. Une fois au bord de l’eau pour certain n’avoir que deux cannes pose des problèmes. Ils sont toujours tenté d’en mettre une là et une autre par la, mais à seulement deux cannes, ça c’est fini. Il faut bien choisir ses spot, ce qui pour ma part me fait beaucoup réfléchir sur le positionnement de mes deux lignes. Cela me permet de bien meilleures pêches que les autres. Je suis passé à cette approche à mon retour de la Forêt d’Orient, où là bas, pour trouver quatre spot, il fallait passer beaucoup, beaucoup de temps sur l’eau. Et là on retrouve le problème de la discrétion du aux nombreuse sortie en zod.

Un autre point important : quand tu as divisé tes chances par deux, en choisissant de ne pêcher qu’à deux cannes, tu deviens moins fainéant pour retendre tes lignes. Combien de nous, après la troisième brèmes, reposent la canne sur leur rod pod en se disant qu’il en reste encore trois qui pêchent ? Moi si je fais ça, je divise encore par deux mes chances de capture. Ca m’a valu de sacrées surprises de rester courageux et motivé jusqu’à la fin.

Voilà le but de mon article était de vous faire part de ma vision de la pêche. Tentez l’expérience et vous verrez, vous gagnerez du temps, de l’argent, mais pas moins de fish.

A bientôt. »

 
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *