Nouvel hôtel de Franck Curassier

Avec le retour des températures plus clémentes, Franck reprend le rythme de ses pêches de semaines qu’il combine avec son activité de commercial pour la marque Korda. Ses « hôtels », comme il aime à dire sont toujours une source de belles découvertes, et celui ci n’a pas trahi la règle.

« Nous sommes fin Mars et le printemps tarde à arriver. Mais le changement d’heure aidant, il est pour moi temps de reprendre mes pèches rapide. Etant sur la route toute la semaine (représentant), je vais pouvoir, grâce au changement d’heure reprendre les pêches rapide au lieu de passer mes nuits d’hôtel en hôtel.

Il est 19 h fin de journée, mon détaillant Nico va m’envoyer sur un petit lac de sa région. Celui ci est ouvert à la pêche de nuit et se prête parfaitement à mes demandes pêches du bord avec voiture pas trop loin.

Arrivé sur les lieux à 20 heures, je n’aurai le temps de sonder qu’une zone pour une canne : la descente d’un joli plateau situé à environ 70 mètres du bord. Je la pêcherai au sac PVA, avec un montage spinner confectionné avec la tresse Dark matter ésché d’une pop up Chocolat orange, le top chargé avec le nouveaux Goo orangeous.

Les deux autres cannes que je n’aurais pas le temps de sonder seront placés pour l’une sur la pointe de l’île situé devant moi et sur l’autre pointe d’ile, pour la dernière. Les montages seront différents : un combi avec bouillette dense et pop up et l’autre D Rig avec une balanced. Ces deux cannes seront eschées d’un parfum Spicy Crab et du Goo Spicy Squid bien sûr.

Un grand merci à Nico qui m’aura bien aiguillé sur les spots. 21 h 30. Tout est enfin en place. Installation de l’abri et petit repas bien mérité. L’attente sera de courte durée. 22h, c’est la première touche sur la canne à l’orange et premier poisson. C’est un joli poisson qui affiche de belles couleurs foncées et un poids très honorable de 15,4 kg.

Après avoir refait un nouveau sac pva et quelques tours de Distance Stick, la canne est reposée à l’identique. 23 h et  nouveau  départ, toujours sur la même canne, avec un beau poisson de 12,6 kg à l’épuisette.

La routine se répète : sac pva, esche, goo, distance stick, clip et go. Minuit encore un départ, la nuit s’annonce de folie. Le combat est complètement différent et je n’arrive pas à contrer le poisson qui se dirige tout droit vers une tête de pin immergé. Je bloque petit à petit en pensant qu’à un moment donné, j’atteindrai la limite de résistance des matériaux. Quelques mètres avant l’obstacle, le poisson rend les armes sur son choix de refuge. Le combat durera longtemps avant que ce joli poisson ne capitule complètement. Mais quel poissons, avec des mensurations généreuses et un poids au dessus de mes espérances 21,8 kg. 1 h du mat tout est replacé, alors que le temps devient tout noir. Je fini de replacer le tout sous un orage digne de la Gironde. La pluie, le vent et l’orage ne cesseront pas avant 7 h du matin heure à laquelle je dois tout plier. Je n’aurais pas eu de nouveau bip, la pluie aura coupé le déroulement de cette belle pêche.

Mais peu importe, pour une première nuit de la saison à l’arrache je n’en espérais pas tant. Encore merci à Nico pour les photos et les conseils. »

 
 
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *